Le e-commerce : Avantages et inconvénients

Savez-vous qu’aujourd’hui, il est possible de payer quelque chose sans même bouger de sa maison ? Et oui cela existe depuis quelques années et vous avez la possibilité d’acquérir vos produits sans bouger de votre maison. Cela est possible grâce à e-commerce appelé aussi le commerce électronique. Le présent article abordera les avantages et inconvénients de ce fameux commerce.

Les avantages du commerce électronique.

Ceux qui désirent lancez leur entreprise en ligne sachez que c’est la meilleure décision que vous êtes en train de prendre. En effet le e-commerce contient plusieurs avantages. On peut citer par exemple.
Le e-commerce est un marché en parfaite évolution : d’après les chiffres de la Fédération du E-commerce et de la vente à Distance, la barre des 100 milliards d’euros est atteinte en 2019. Ainsi de nos jours près de 87 % des Français achètent en ligne. Donc par ce chiffre le e-commerce confirme qu’il est la meilleure méthode de faire son commerce actuellement.
Création d’une boutique sur internet : Avec un petit budget seulement vous avez déjà votre boutique en ligne comparativement aux boutiques physiques qui nécessitent beaucoup d’argent.
Vous avez le monde entier comme votre domaine de commerce : Juste avec votre statue d’autoentreprise, et votre numéro SIRET, vous pouvez vendre à toutes personnes se trouvant n’importe où dans le monde
Votre entreprise est ouverte 24/24 : Les internautes peuvent consulter votre boutique à tout moment. Aussi vous êtes épargné des obligations administratives comme le payement des impôts et autres.
Les internautes peuvent acheter plus rapidement que possible

Quelques inconvénients du e-commerce

Le e-commerce malgré son développement, n’échappe pas à quelques limites telles que :
Discussion limitée avec le client : Étant en ligne il serait toutefois difficile de comprendre les désires du client ;
Avec la technologie il peut y avoir de problème à tout moment : Cela peut vous empêcher de vendre durant tout le temps que le problème prendra ;
Le client n’a pas l’opportunité de tester ce qu’il veut payer.