La crise sécuritaire dans le G5 Sahel

Depuis plusieurs années les pays du G5 Sahel font face à des violences répétées. Ainsi depuis le début de cette crise la communauté internationale comme l’ONU, l’UE et même le France qui est toujours représentée sur ce territoire par son armée, ont multiplié des actions militaires, mais sans résultat. Alors quelles sont les causes et les conséquences de cette crise sécuritaire dans la sous-région de l’Afrique de l’Ouest.

Les sources du problème sécuritaire au Sahel.

Crée en 2014 le G5 Sahel est un ensemble de cinq pays de l’Afrique de l’Ouest qui sont : Le Mali, le Niger, le Burkina Faso, la Mauritanie et le Tchad. En effet ces pays vivent depuis des années un calvaire sur le plan sécuritaire. Ainsi selon certaine source, l’effondrement de cette crise est dû à la chute du régime libyen en 2012. Cette chute a provoqué la circulation par les frontières maliennes, des armes libyennes. Aussi les militaires maliens qui ont servi en Libye au cours de la guerre sont rentrés au pays en 2011 et ont empiré les tensions qui existaient dans le pays. En effet dans ces pays les affrontements intercommunautaires sont aussi à la base de cette crise. Les djihadistes ne sont pas alors les seuls responsables de cette dernière. Aussi l’entrée dans le sahel notamment par le Mali des terroristes en 2000 venant de l’Algérie est aussi une véritable cause de cette crise. Après l’arrivée leur arrivée (les terroristes appelés au depuis le GSPC et AQMI en 2007) ils ont recruté les combattants du sahel ce qui a favorisé l’élargissement du groupe.

Les conséquences de cette crise sur le plan social.

Depuis le début de cette crise sécuritaire, la communauté internationale a mené plusieurs actions pour amener la paix dans cette zone d’Afrique, mais en. Ainveinessi depuis de nombreuses années, la vie est devenue est véritable enfer pour les habitants de ces régions. Sur le plan social, ils sont confrontés à la famine, au manque de l’éducation des enfants, l’immigration les jeunes à la quête du travail et de la paix. Les pertes en vie humaine sont devenues fréquentes dans ces pays. Les mouvements djihadistes recrutent les jeunes et femmes en guise de vivre alimentaire pour nourrir leurs familles.