Immobilier pour personnes âgées : des choses à savoir pour bien assurer un prêt ?

Si vous êtes à la retraite, il est normal que vous ayez besoin un logement pour passer le restant de votre vie. Si vous n’avez pas votre propre maison en ce moment, vous pouvez souscrire à une assurance de prêt immobilier. Dans cet article, vous verrez les choses essentielles à connaitre pour bien assurer ce prêt.

Question d’âge sur la souscription à une assurance de prêt immobilier

La souscription à un prêt immobilier n’est pas forcément subordonnée à un âge donné. Selon la législation française, il n’y a pas d’âge minimum ou maximum pour emprunter en tant qu’individu simple. Mais en ce qui concerne les séniors, la souscription à un prêt est possible dans l’intervalle compris entre 60 et 75 ans. À partir de 60 ans (le minimum), la compagnie d’assurance peut couvrir l’intéressé jusqu’à l’âge de cessation (environ 75 ans). Pour plus de détails, lire le site.
Il est souvent compliqué aux personnes de cette tranche d’âge de percevoir un prêt venant des institutions financières. Avant de le permettre, celle-ci exigent une assurance de prêt comme garantie. C’est le cas avec les banques : lorsque la personne ne sera plus capable de rembourser la dette, la compagnie d’assurance peut le régler à sa place.

Le taux annuel effectif et le taux de crédit mobilier en fonction de l’âge

La variation du cout de votre crédit immobilier vient de ce qu’on appelle le taux annuel effectif de l’assurance. Tous les organismes de prêt le mentionnent dans leur contrat et vous pouvez le voir sur l’offre. Le taux du crédit mobilier reste statique de 35 à 80 ans tandis que le taux annuel effectif varie par rapport à l’âge.
De plus, l’assureur fera de plus en plus attention à votre état de santé au fur à mesure que votre âge avance. Il faudra donc que le sénior voulant souscrire à un prêt remplisse ses formalités médicales. Cela permettra à l’assureur de se renseigner à chaque fois sur votre état de santé. Ce dossier peut devenir plus complexe à remplir si le montant à emprunter est plus élevé. Il présente une série de questions liées à la santé de l’intéressé, ce qui est suivie des examens médicaux.