Assurance décès : qu’est-ce que c’est ?

Un décès est une perte tragique pour les parents, amis et alliés, peu importe l’âge du disparu. Mais à côté des tourments émotionnels occasionnés par le décès, des difficultés d’ordre économique peuvent également affliger la famille. Dans le cas surtout où le disparu ne bénéficie d’aucune assurance vie en cas de décès. Cela dit, qu’est-ce qu’une assurance décès ? À quoi peut-elle servir et qui peut y souscrire ?

Assurance décès : de quoi s’agit-il ?

Par définition simplifiée, l’assurance décès ou l’assurance vie en cas de décès est avant tout un contrat d’assurance. Celui-ci prévoit le versement d’un capital pour amoindrir les charges financières liées à vos obsèques ; visitez le site web pour plus d’infos. Au fait, ce contrat de prévoyance permet de soulager des dépenses pendant toute la durée déterminée dans le contrat. Le document prévoit aussi les échéances et le ou les bénéficiaires de la rente.

À quoi peut-elle servir ?

En dehors de veiller à la prise en charge des dépenses liées à votre décès, l’assurance, un contrat d’assurance décès vise à mettre votre famille à l’abri du besoin. En effet, lorsque vous disparaissez tôt, par exemple, et que vous avez de petits enfants, il peut être très difficile pour votre conjointe de gérer les charges éducationnelles, le loyer (si vous êtes en location), le manger, l’électricité, l’eau, le gaz, etc. l’assurance décès constitue donc un véritable soutien de votre part malgré votre absence.

Qui peut y souscrire ?

Toute personne peut souscrire un contrat d’assurance décès auprès de n’importe quel assureur, groupe de protection sociale ou d’une mutuelle. À condition d'être majeur, bien sûr. En effet, la majorité est requise pour adhérer un contrat d’assurance vie en cas de décès. Pour être on ne peut plus claire, vous devez avoir entre 18 et 80 ans pour songer à cette police d’assurance. Toutefois, il y a des situations exceptionnelles comme la rente éducation.